ENVIRONNEMENT : Augmenter le taux de valorisation des matières résiduelles

Primary tabs

ENVIRONNEMENT : Augmenter le taux de valorisation des matières résiduelles

Chez Cascades, les poubelles suivent un régime minceur!
tweet me:
Chez Cascades les poubelles suivent un régime minceur! #DD #SQRD http://3bl.me/q3hkbz
Friday, October 25, 2013 - 4:00pm

CAMPAIGN: Plan de développement durable 2013-2015

CONTENT: Press Release

Kingsey Falls, le 25 octobre 2013 – Dans le cadre de la Semaine de réduction des déchets/Waste Reduction Week qui bat son plein jusqu’au 27 octobre, tous sont invités, autant les individus que les organisations (industries, commerces, institutions), à célébrer cet événement en appliquant le concept des 3R-V dans leur gestion quotidienne : réduire, réemployer, recycler et valoriser.

C’est ce que Cascades s’est engagée à faire en se dotant, dans son Plan de développement durable 2013-2015, d’une cible à atteindre en lien avec les matières résiduelles. L’objectif : faire passer le taux de valorisation de ses matières résiduelles de 67 à 71 %.  

« Cascades a développé son modèle d’affaire en recyclant des matières résiduelles, les vieux papiers et cartons. En donnant une deuxième vie à des millions de fibres chaque année, il est naturel pour nous de travailler à valoriser nos résidus afin de réduire au minimum ce qui est envoyé à l’enfouissement », explique Mario Plourde, président et chef de la direction de Cascades.

Différents résidus, différentes avenues de valorisation

Les résidus papetiers représentent 98 % des matières résiduelles générées chez Cascades et sont issus des différentes étapes de fabrication des papiers et cartons. Ces résidus sont divisés en trois grandes catégories : les rejets de tamisage, les boues mixtes et les boues de désencrage. Les rejets de tamisage se composent principalement des matières autres que les fibres contenues dans les ballots de papiers recyclés achetés par Cascades, par exemple du plastique, du verre ou du métal qui n’auraient pas été triés à la source. Les premières étapes de mise en pâte permettent de recueillir ces résidus qui sont le plus difficiles à valoriser. La génération d’énergie à partir de ces matières est la principale avenue étudiée compte tenu de leur valeur calorifique élevée intéressante pour produire de la vapeur et/ou de l’électricité.

Les boues mixtes et de désencrage, qui sont issues du traitement des eaux des usines de fabrication et du procédé de désencrage de la pâte issue de fibres recyclées, sont déjà en grande partie valorisées. Les premières le sont surtout comme fertilisant et amendement organique pour les producteurs agricoles. Les deuxièmes, quant à elles, constituent un excellent agent chaulant pour les terres agricoles acides. Ces deux résidus sont aussi valorisés en énergie pour la production de vapeur et d’électricité.

Des projets porteurs de résultats

De 2013 à 2015, la réalisation de projets prometteurs permettra à Cascades d’atteindre l’objectif qu’elle s’est fixé. Depuis 2013, les boues de désencrage de son usine de Memphis sont utilisées comme remplacement du sable requis pour effectuer le recouvrement journalier et le recouvrement final d’un lieu d’enfouissement. Ce projet permet d’utiliser environ 45 000 tonnes de résidus annuellement en remplacement d’environ 100 000 tonnes de sable par an.

Il est projeté en 2014 de valoriser les cendres de bois générées à l’usine de Norampac−Trenton. Ce projet est en cours et permettra de valoriser environ 7 000 tonnes de cendres par année.

Le projet Trash Tower qui sera mis en place à l’usine de Niagara Falls en 2014, donnera lieu à une valorisation énergétique de 13 500 tonnes de rejets de tamisage. Ces résidus seront en effet convertis en vapeur qui sera utilisée pour sécher le papier.

« Nous avons déjà réussi à atteindre un taux remarquable de valorisation de nos matières résiduelles. Année après année, nous travaillons afin d’en faire encore davantage. Nos équipes de travail sont dévoués à trouver de nouveaux débouchés et à faire de Cascades, une entreprise destinée à donner une deuxième vie à la matière », affirme Léon Marineau, vice-président du Service environnement de Cascades.

Tout au long de la durée d’application de son Plan de développement durable, Cascades visera des projets comme ceux nommés ci-dessus pour maintenir une gestion responsable de ses résidus. Consultez le Plan de développement durable 2013-2015 et le Bilan des résultats du Plan de développement durable 2010-2012 pour plus de détails.

– 30 –

Fondée en 1964, Cascades œuvre dans les domaines de la fabrication, de la transformation et de la commercialisation de produits d'emballage et de papiers tissu composés principalement de fibres recyclées. Cascades regroupe plus de 12 000 femmes et hommes travaillant dans plus d'une centaine d'unités d'exploitation situées en Amérique du Nord et en Europe. Sa philosophie de gestion, son expérience de près d’un demi-siècle dans le recyclage, ses efforts soutenus en recherche et développement sont autant de forces qui lui permettent de créer des produits novateurs pour ses clients. Les actions de Cascades se négocient à la Bourse de Toronto sous le symbole CAS.

 

Pour information :

Hugo D’Amours

Vice-président, communications et affaires publiques

Cascades inc.

819 363-5164

hugo_damours@cascades.com

 

Site web : www.cascades.com

Blogue Vert de Nature : blogue.cascades.com 

Facebook : facebook.com/Cascades

Twitter : twitter.com/@CascadesDD | twitter.com/@CascadesSD | twitter.com/@CascadesInvest

YouTube : youtube.com/Cascades

 

Keywords: Environment | Développement durable | Plan | cascades | recycler | réduire | réemployer | semaine de réduction des déchets | valoriser

CAMPAIGN: Plan de développement durable 2013-2015

CONTENT: Press Release

parse.ly